Voyage avril 2008

Les vacances de printemps 2008 ont été l’occasion de resserrer les liens qui unissent Les Marches à Stepps, en Ecosse.
Du 18 au 21 Avril, 37 « Marcherus » ont passé un week-end fort enrichissant chez leurs hôtes, dans cette petite cité près de Glasgow, qui entretient des liens avec Les Marches depuis 1995.
Les académies de Savoie ou du North Lanarkshire ne valideraient peut-être pas la syntaxe des dialogues entre Ecossais et Savoyards mais les échanges n’en ont pas moins été fructueux et très amicaux !...
Ce fut l’occasion de découvrir le nouveau centre culturel incluant école et bibliothèque, inauguré quelques semaines auparavant.
La disposition des locaux scolaires et l’organisation de l’enseignement  étonna plus d’un   visiteur : 6 classes fonctionnent simultanément dans une grande salle, séparées l’une de l’autre par une seule cloison.
Durant ce week-end, le groupe visita divers sites : les ponts du Firth of Forth,  l’ascenseur à bateaux de Falkirk, la ville de Glasgow, la distillerie d’ Aberfeldy, la vallée et le loch Tay…
Les juniors du groupe ont parfois lâché les seniors et se sont livrés à des activités spécifiques avec leurs hôtes : shopping, foot, billard, pub, discothèque, paintball, sans oublier le macdo !… = très international mais… aucunement écossais !…
Un après-midi plus original et drôle a été consacré à des jeux collectifs, comme la capture du drapeau ; mais pas d’incident diplomatique à déplorer !
Une soirée folk, le « ceilidh » (dire kèli) a produit quelques danses endiablées et des chants dirigés par le maestro Max. Un jeune marcheru n’a pas hésité à revêtir le kilt pour danser, et… susciter toutes les questions habituelles sur le port de ce vêtement !  Le tout raisonnablement arrosé de boissons franco-écossaises qui ne donnaient pas leur part aux anges… !

Une vingtaine de marcherus ont prolongé le séjour par une excursion de 4 jours dans l’Ecosse profonde.
La traversée de landes austères, parsemées de rochers, telle la vallée  (=glen) de Glencoe,  sur un fonds de musique traditionnelle écossaise, a permis à notre guide Richard de nous faire percevoir l’ambiance sombre de ces lieux chargés d’histoire tragique. Le château d’Urquhart, sur la rive du Loch Ness, a entretenu ce sentiment mystérieux et impressionnant…
Aussi nous avons un peu négligé la chasse au monstre (Nessie) et celui-ci, sans doute vexé, est resté caché dans les 150 m de profondeur du lac…
Les jardins d’Armadale, sur l’île de Skye, nous ont permis de mieux découvrir la végétation (quelquefois méridionale !) de cette étonnante Ecosse…
Et bien sûr… les alambics disparaissant en Savoie… nous avons dû aller nous remémorer leurs formes, leurs rôles et… leurs productions, dans une passionnante visite d’une des 100 distilleries d’Ecosse !
Et le périple s’est achevé par la découverte du château d’Edimbourg, qui surplombe cette magnifique ville et conserve fièrement les joyaux de la couronne écossaise. On y voit aussi d’étonnants objets artisanaux fabriqués au 19ème siècle par des prisonniers des autorités anglaises, notamment des Français…
Et c’est avec un plaisir mêlé de nostalgie que nous avons regagné notre chère Savoie, en y gagnant d’ailleurs 14 degrés !...
Avec la ferme résolution de poursuivre les échanges du jumelage !…